Mercredi 30 mars

Jean-Sébastien Mariage
Au musée Malraux


photo:Bruce millpied © 2008
" Jean-Sébastien Mariage fait, entre autre, partis de cette famille de musiciens qui perpétuent le défrichage et qui d’une manière ou d’une autre, aux travers de nouvelles techniques ou de nouveaux matériaux font évoluer l’instrument, le transcendent, l’ouvrent à des sonorités inattendues, à des musiques insoupçonnées. "
Théo Jarrier

> visiter son site


Bernard Parmegiani

La musique de Bernard Parmegiani est faite de mouvements, continuums, lignes droites, courbes, spirales, répétitions, distorsions... Bernard Parmegiani agit en véritable designer sonore, utopiste d’une musique qui se regarde avec les oreilles et s’écoute avec les yeux. Il met en relation des concepts qui s’opposent comme le naturel / l’artificiel, l’acoustique / l’électroacoustique, dedans / dehors, pleins / déliés... Les titres de ses œuvres annoncent souvent explicitement cette intention. L’imbrication de ces notions aboutit régulièrement à une mise en abîme vertigineuse, à l’image des perspectives piégées de Max Cornelius Escher. Répétitions, refrains impromptus et sonorités technoïdes avant l’heure rendent son œuvre
relativement accessible.

> visiter son site


Marco Marini : "Message des hirondelles"

"Message des hirondelles" est conçu comme une phonographie imaginaire du monde végétal en pleine renaissance printanière. Cette pièce se décompose en trois parties enchaînées proposant chacune un plan différent.

Batteur dans différentes formations de musiques actuelles (rock, jazz, variétés, fanfare…) depuis 1979, son activité de musicien l’amène au fil des années à partager son temps entre l’interprétation, la pédagogie, le travail du son et la composition
De 1995 à 2005, compositeur musicien-comédien au sein de la Compagnie Materia Prima (Nancy), il compose de nombreuses musiques pour les arts dramatiques et chorégraphiques et effectue plusieurs tournées internationales (Belgique, Suisse, Allemagne, Italie, Suède, Pologne, Lituanie, Russie...).
Fort de son investissement dans la production artistique, la prise de son, et le mixage depuis 1991, il fonde le label discographique Bouliki (1996), dédié aux musiques de spectacles.
Son intérêt pour les musiques électroacoustiques le conduit à participer au stage GRM-ADAC (Paris V°) avec Régis Renouard Larivière et Christian Eloy d’octobre 2003 à juin 2004. Cette même année, il obtient le prix "Résidence" au 31e Concours International de Bourges avec "Étude aux cuics et aux couacs". En octobre, il entre à l’Ecole Nationale de Musique de Pantin dans la classe de composition électroacoustique de Christine Groult et obtient son DEM avec mention en juin 2006.
De novembre 2006 à février 2007 il collabore au projet « ENIGMES » de l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle (Paris XI°) sous la supervision de Roland Cahen. Ce projet le conduira à devenir le compositeur et interprète de l’interface textile « XyInteraction » de Maurin Donneaud. Installé à Paris depuis août 2007, il est aujourd’hui assistant de Christine Groult au CRD de Pantin, anime les ateliers MAO du Pôle Simon Lefranc (IV°) et assiste Sébastien Béranger dans les actions pédagogiques « Les 24h du son » de la Muse en Circuit.
Co-fondateur et directeur artistique de KM Pantin, collectif de compositeurs de musique électroacoustique, ses pièces sont jouées dans de nombreux festivals et concerts internationaux (Bourges, Santiago du Chili, Birmingham, Barcelone, Mexico, GRM Radio France...)

> visiter son site


Joachim Montessuis

Joachim Montessuis développe depuis 1993 une pratique transdisciplinaire ouverte entre art sonore, poésie sonore, performance, nouveaux médias, installations interactives et activisme.
Il s’intéresse aux liens entre art, science et spiritualité, et tente de créer des contextes d’introspection, de brouillage et de débordement (sensoriels, émotionnels, culturels) qu’il expérimente lors de concerts/installations, crescendos intenses et véritables expériences immersives et interactives entre live cinema génératif et art action.
Son travail actuel s’oriente vers des processus de mise en abîme de la question de l’observation et de la perception de la réalité à travers une approche non-duelle.

> visiter son site

photos Luana Poncet | conception Bérénice Palier