PROGRAMMATION 

 dimanche 1 
 lundi 2 
 mardi 3 
 mercredi 4 
 jeudi 5 
 vendredi 6 
 samedi 7 
 Atelier jeune public 

 INFOS PRATIQUES 

 Horaires / Tarifs 
 Venir au festival 
 PiedNu / Partenariats 

 PHOTOS 

5

12h15 / MuMa
Patrice Grente + Déborah Lennie-Bisson + Hugues Vincent + Maki Hachiya
20h30 / Le Phare CCNHHN
performance / projection de Burstscratch
Chamber Dance de Alban Richard et Laurent Perrier

P. Grente + D. Lennie-Bisson + H. Vincent + M. Hachiya

Patrice Grente : contrebasse
Déborah Lennie-Bisson : voix
Hugues Vincent : violoncelle
Maki Hachiya : voix

Une voix insondable, ciselée dans l’acier des plus sombres thrillers. Un violoncelle inscrit entre rock et baroque, fugueur invétéré de chemins de traverse en clairières abruptes. Une contrebasse nomade, mêlant aux contre-chants ornettiens les accès d’une passion difficilement contenue… Le trio acoustique de Déborah Lennie-Bisson, Hugues Vincent et Patrice "Le Général" Grente, accompagné de la japonaise Maki Hachiya, tissera entre les œuvres incrédules du Musée Malraux les textures insolites d’une nouvelle toile éclaboussée de chair et de sang, suffisamment ajourée, cependant, pour qu’y filtrent les rayons acérés de l’imprévisible. Surprise ! Surprise ! (Joel Pagier)

Burstscratch

Le Point Aveugle / performance / musique / projection
Une production Eluparcettecrapule

Créé en 1994 à Strasbourg, Burstscratch est un collectif d’individualités à géométrie variable ayant en commun un travail autour du support film, Super8 ou 16mm, sous forme de création ou de diffusion.
L’activité de création, individuelle ou collective, se traduit par la réalisation de films, de performances ou d’installations visuelles.
Nous fabriquons notre matière nous-mêmes en assurant toutes les étapes menant à la naissance d’images sur pellicule (filmage, développement, copie contact et optique, interventions diverses sur le support) avec notre laboratoire artisanal de développement Super8 et 16mm où nous pouvons expérimenter et concocter notre cuisine chimique.
Notre travail en commun peut prendre la forme d’installation : investir un lieu, avec des images projetées en boucles, des objets lumineux fabriqués, détournés, pour y créer une ambiance remplie de pulsations visuelles, de mouvements flottants, de faisceaux balayant l’espace, entre lumière et obscurité. Ce travail peut également se développer sous forme de performance tel "Le Point Aveugle".
L’activité de diffusion se traduit par l’organisation de séances de films dits expérimentaux ou l’invitation d’artistes cinéastes présentant leur filmographie ou proposant des installations dans divers lieux.
A côté de ces activités, Burstscratch organise des ateliers de "cinéma sans caméra" (intervention directe sur la pellicule) avec des enfants et des adultes, en collaboration avec différentes structures.

Avec Le Point Aveugle , nous proposons une séance de cinéma en direct, une performance visuelle et sonore utilisant principalement des projecteurs 16 mm, quelques cables électriques, des platines-disques et une tables de mixage. Les images et les sons sont manipulés et modifiés par différents moyens : variations de focales et de volumes, superpositions, répétitions de séquences, masquages partiels, utilisation d’objets transparents pour l’image et de filtres analogiques pour le son... Conçu comme un « work in progress », le projet est né d’étapes d’improvisations avec le désir d’inventer en direct un objet filmique et sonore en mouvement permanent, sans structure figée. Nourris des différentes sensibilités de chacune des personnes ayant traversé cette aventure, Le Point Aveugle évolue de manière permanente depuis 2002. Tel un dialogue entre plusieurs cinéastes et musiciens, cette performance considère l’image et le son comme de la matière manipulable à volonté, comme un flux visuel et sonore jaillissant de l’obscurité et du silence, déconstruit et reconstruit en permanence. En abandonnant la narration pour nous recentrer sur la nature même du médium cinématographique, nous cherchons à créer quelque chose de l’ordre d’un voyage contemplatif, laissant à chaque spectateur le soin de mener sa propre exploration.

visiter le site web du collectif

A. Richard et L. Perrier

Chamber Dance / concert électro chorégraphié
Alban Richard : performance
Laurent Perrier : musique live

Chamber dance repose sur une complicité de longue date entre Alban Richard et Laurent Perrier. Conçue pour un espace restreint, dans une proximité avec le public, cette performance évolue dans le temps et en fonction des lieux qu’elle habite. Le danseur sculpte l’espace, en y développant une danse hantée et rythmée par des milliers d’images qui traversent notre inconscient, tandis que le musicien compose une matière sonore dense et continue.


photo : Agathe Poupeney